LA PLANCHE A TRACER DE BREIZH, CHANTRE DES LOGES

LA PLANCHE A TRACER DE BREIZH, CHANTRE DES LOGES
CLIQUER SUR LE SCEAU POUR ACCEDER A NOTRE SITE WEB

jeudi 5 septembre 2013

IN MEMORIAM

Bonjour à tous et toutes
J'ai le regret de vous faire part du passage à l'Orient Eternel, le 11 août 2013, de notre Soeur Aimée INGEVELD, Vénérable Maître de la Loge "MARJORIE THE BRUCE" à l'Orient de Nalinnes (REP Belgique) et Commandeur du Suprême Conseil "L'ORDRE DES VEILLEURS DU TEMPLE" au Zénith de Lille.

*** 

Notre regrettée Soeur avait rejoint notre Fédération en janvier 2011 avec sa Loge "Voie Fraternelle Initiatique" qui travaillait à Nalinnes au Rite de Cerneau.
Dès son arrivée elle s'est attachée à enrichir notre effectif de Perfectionnement lillois en y intégrant plusieurs de ses nombreux Frères et Soeurs.
Sans Aimée il n'y aurait pas à l'heure actuelle d'Echelle initiatique Lilloise du REAA. C'est en effet elle qui nous a transmis, avec l'aide de "33èmes" venant parfois de très loin, les Arcanes des degrés terminaux du Rite. Sans elle nous serions encore en Collége 4-14 sans espoir d'évolution.
Aimée nous a donc quittés  au mois d'août... quelle ironie dans ce départ en période de congés d'une Soeur qui avait enrichi sa vie par un travail incessant, tant au niveau maçonnique que profane. 
Notre Soeur excellait à transmettre à l'extérieur la lumière reçue dans le Temple. Elle le faisait notamment par son investissement dans son combat personnel contre la pédophilie.
Mais toute médaille a son revers et ceux qui connaissaient bien Aimée se posent comme moi la question du rapport entre sa maladie et l'acharnement quasi héroïque qu'elle mettait dans son combat pour l'Enfance. 
En effet, en s'attaquant à certains réseaux Aimée a reçu en retour les coups les plus bas et les plus violents. Elle a construit sa Forteresse pour la défense de l'Enfance en utilisant ses propres matériaux : son amour, son humilité, sa rigueur et son honnêteté, entre autres qualités que chacun lui reconnaissait.
Nul doute que cette Forteresse reste imprenable avec de tels matériaux, mais le Maître d'Oeuvre s'est usé à la Tâche. C'est ce qui arrive lorsque l'on s'oublie au profit des autres, et cela Aimée savait trop bien le faire.
Alors le maître d'Oeuvre nous a quittés, il nous reste son Oeuvre... et nos larmes. Alors gémissons sur la perte d'Aimée mais espérons en son Oeuvre, tant maçonnique que profane.

***

Notre Soeur Aimée a commencé la construction de son Temple personnel dans les années 70, dans le sud de la France où elle a participé à l'essor de la Grand loge Oeucuménique d'Orient et d'Occident fondée par le regretté Emile Deleplanque.
En 1980 elle accédait à la grande maîtrise de l' obédience féminine de cette Grande Loge. Paralèllement son parcours au sein des Ateliers de Perfectionnement l'amenait à pratiquer assidûment le travail en Chapitre qu'elle affectionnait particulièrement.
Plus récemment elle accédait aux degrés terminaux du Rite mais ces titres, à son avis moins initiatiques, l'intéressaient bien moins que le 18ème  degré qu'elle considérait comme l'accomplissement de son chemin maçonnique. 
Cette attitude, parmi d'autres, nous rappelle la grande humilité qui caractérisait notre Soeur Aimée. Je citerai l'exemple qui m'a personnellement le plus marqué : 33ème degré , Aimée mettait un point d'honneur à se présenter aux Ateliers de Perfectionnement... en décor de Maître Maçon.
D'ailleurs je suis bien sûr que les plus jeunes d'entre nous à la CLE ECOSSAISE ignoraient qui dirigeait l'instance suprême de nos Ateliers de Perfectionnement, car elle ne faisait jamais allusion à ses fonctions de Commandeur.
Ces fonctions , elle a pris soin de les transmettre à un membre de notre Suprême Conseil peu avant son départ pour le Zénith Eternel, sur son lit d'agonie (on ne se refait pas, même à l'instant ultime).
Le premier acte du nouveau Commandeur aura été de proposer au Suprême Conseil le changement de patronyme de notre Chapitre "L'Aigle et la Rose" qui est devenu le Chapitre Rose+Croix "Aimée INGEVELD"... la moindre des choses pour honorer cette amoureuse du 18ème degré. 

***

A bientôt Aimée, dans nos Chaînes d'Union.  BREIZH.

Aucun commentaire: