LA PLANCHE A TRACER DE BREIZH, CHANTRE DES LOGES

LA PLANCHE A TRACER DE BREIZH, CHANTRE DES LOGES
CLIQUER SUR LE SCEAU POUR ACCEDER A NOTRE SITE WEB

mercredi 16 mars 2011

INFOS DU PORTAIL : DERNIERE TENUE BLANCHE OUVERTE DE LA LOGE LIBRE "ALIENOR D'AQUITAINE" DE LA ROCHELLE

Bonjour à tous
Mon Correspondant Portail de la Loge Libre ALIENOR D'AQUITAINE de La Rochelle me demande de publier la conférence de la dernière tenue blanche ouverte de sa Loge.
La voici donc :

***

Gentes dames, gentes demoiselles, mes sires, très chères soeurs, très chers frères.
Notre Très Vénérable m’a confié une mission délicate : « Lien ou non lien entre Franc-Maçonnerie et Templiers »

*Pour commencer je vais essayer de vous donner une définition de ces deux organisations.
-1) La Franc-Maçonnerie est une utopie qui veut améliorer le monde, non pas avec des dogmes philosophiques ou politiques mais en s’améliorant soi-même grâce aux outils qui sont mis à notre disposition, en particulier les symboles.
La Franc-Maçonnerie est un parcours ésotérique, adogmatique et tolérant.
La Franc-Maçonnerie est un chemin difficile, long, plein d’embuches qui amène à
appréhender la mort avec sérénité.
La Franc-maçonnerie dite spéculative que nous pratiquons est née officiellement à Londres en 1717 le jour de la Saint Jean Baptiste, ses textes de références sont les Constitutions d’Anderson de 1723. La franc-maçonnerie est d’origine anglaise.
-2) Les Templiers
-Définition A:
Membres (de l'Ordre) du Temple. Je complète : Vers l'an de grâce 1115, deux gentilshommes français : Hugues de Payn et Geoffroy de Saint-Omer résolurent de partir en Terre Sainte afin d'assurer la garde du défilé d'Athlit, le chemin d'accès le plus dangereux pour les pèlerins.
Ils associèrent à leur projet sept autres chevaliers et s'embarquèrent pour la Terre Sainte, où ils s'installèrent à Jérusalem, alors tenue par les Croisés sous les ordres du Roi Baudoin II.
Ils assurent tenir leur légitimité du patriarche Théoclètes, 67ème successeur de Saint-Jean, auquel ils vouent une particulière dévotion.
Le 27 décembre 1118, le jour de la Saint-Jean l’Evangéliste, ces neuf chevaliers font part de la fondation de l’Ordre des Pauvres Chevaliers Du Christ et du Temple de Salomon.
-Définition B du même dictionnaire:
Membre d'une secte qui prétend tirer son origine des Templiers et à laquelle se rattachent certains francs-maçons. Les Templiers sont d’origine française. Je vais tout de suite évacuer le problème de la secte. En franc -maçonnerie nous rentrons par parrainage, après enquête et vote, environ 20% des candidats sont blackboulés. Nous payons une cotisation pour nos frais de fonctionnement (locaux, frais administratifs) suivant les organisations cette capitation varie entre 150€ et 500€. Vous pouvez en sortir sans aucune menace à tout moment.

Pour compléter je préciserai que les Loges sont appelées Loges de Saint Jean. Aujourd’hui vous êtes reçus par la Loge de saint Jean : « Aliénor d’Aquitaine ». Notre corpus initiatique, ésotérique et symbolique est basé, surtout pour les Loges bleues, sur la légende et le mythe de la construction du temple du roi Salomon.

*L'Ordre du Temple était en fait composé de 7 cercles "extérieurs", consacrés aux petits mystères, et de 3 cercles "intérieurs", correspondant à l'initiation aux grands mystères. Le "noyau", lui, rassemblait 70 Templiers. Un groupe intérieur formait essentiellement une école de mystères, reposant sur l'initiation. Ils cherchaient les secrets de l'univers et eurent accès à une sagesse traditionnelle fort ancienne.

Les Templiers pratiquaient aussi l'alchimie On trouve ainsi des symboles alchimiques dans toutes les cathédrales associées aux Chevaliers du Temple. Ils gravaient des symboles alchimiques dans les pierres et laissaient des traces d'influences cathares et musulmanes. En France, les anciennes propriétés templières sont d'ailleurs devenues des centres alchimiques majeurs. Pour les Templiers, toute démarche alchimique débute par la quête du GRAAL.
Les Templiers furent aussi les principaux instigateurs de la construction des grandes cathédrales gothiques, en particulier celle de Chartres. On les trouve aussi à l'origine des Guildes de Bâtisseurs, notamment celles des maçons, et leur écriture codée correspondait à une connaissance ésotérique templière. Jed vais développer ce côté construction en Aunis.

SAINT-BERNARD, Patron des Templiers, avait défini Dieu comme étant "longueur,
largeur, hauteur et profondeur", et les Templiers étaient eux-mêmes de grands bâtisseurs et de grands architectes. Le plan des Cathédrales était conçu pour prendre en compte les principes d'une géométrie sacrée, dont certaines proportions géométriques sont en résonance avec l'harmonie divine.
Voilà qui éclaire la déclaration de PYTHAGORE : "tout est nombre" et conforte l'idée que les mathématiques sont le langage par lequel Dieu ou les Dieux s'adressent à l'homme. Cette architecture ésotérique utilisait "la proportion dorée", c'est-à-dire la proportion parfaite, étant en quelque sorte une forme de panacée. Il y avait donc un sens dans la forme et une harmonie dans la proportion.

*Initié à la "Horn Lodge" de Londres en mars 1730, le Chevalier de Ramsay fut l’orateur attitré de la Loge "Le Louis d’Argent", à l’Orient de Paris. Dans ses fameux discours de 1737-1738, il déclare : « Nos Ancêtres, les Croisés, rassemblés de toutes les parties de la Chrétienté dans la Terre Sainte, voulurent réunir ainsi dans une seule confraternité les sujets de toutes les Nations. Nous avons des secrets ; ce sont des signes figuratifs et des paroles sacrées, qui composent un langage tantôt muet et tantôt très éloquent, pour le communiquer à la plus grande distance, et pour reconnaître nos Confrères de quelque langue ou quelque pays qu’ils soient. C’était, selon les apparences, des mots de guerre que les croisés se donnaient les uns aux autres, pour se garantir des surprises des Sarrasins.

Début du 19ème siècle Cadet-Gassicourt, l'abbé Barruel et le conventionnel Grégoire font naître, les francs maçons et les rose-croix, des Templiers, et tout le monde sait en effet, que dans les grades élevés se trouve celui de chevalier Kadosch grade où l'initiation aux mystères de l'ordre est complète. Ce qu'il y a de sûr, c'est que les plus secrets mystères de la franc-maçonnerie sont réputés émaner d'Ecosse pays où les Templiers, à l'exception de deux, parvinrent tous à se sauver. Nous avons en commun avec les Templiers un certain nombre de sources, de mythes, de légendes et de termes : initiation, ésotérisme, symboles, Egypte, Grèce, alchimie, Pythagore, etc.

*En temps que Francs-Maçons nous essayons de raisonner suivant le ternaire, Que sont
devenus les templiers survivants après l’extermination d’un certain nombre. Il y aurait plusieurs filiations. Nous ne nous occuperons que de celle qui nous intéresse particulièrement, La filiation d'Aumont.
Au soir du 18 mars 1314, Aumont et 7 autres chevaliers auraient récupéré les cendres de Jacques de Molay et crié les mots "Mac Benach" en jurant de venger l'Ordre. Aumont se serait alors rendu en Ecosse et, sur l'île de Mull, il aurait été désigné comme nouveau grand-Maître de l'Ordre le 24 juin 1315. Ce noyau de Templiers serait à l'origine de la constitution de la Loge maçonnique Heredom ou "Sainte Maison".

Nous avons changé de pays, nous voila en Ecosse pays dont l’importance pour les origines maçonniques a longtemps été occultée. Nous trouvons dans ce pays la Loge de Kilwinning qui porte le N° 0. A quelques encablures de la capitale nous trouvons surtout la chapelle de Roselyn. Elle fut construite entre 1446-48 par Sir William Sinclair qui était l'un des nobles les plus éminents de l'époque en Ecosse et même en Europe. Le plan et la décoration de la chapelle sont uniques. Il n'existe pas d'autre exemple en Ecosse ni même en Europe. Elle a parfaitement capturé l'atmosphère du temple d'Hérode et chacune de ses parties a été décorée de symboles maçonniques. Parmi les symboles, il y a des bas-reliefs sur les murs et des arches
illustrant les têtes d'Hiram et de son meurtrier, un bas-relief d'une cérémonie initiatique, des clés de voûte, des arches et des compas. La chapelle avait été construite dans un style nettement païen avec des éléments architecturaux égyptiens, hébreux, gothiques, normands, celtiques, scandinaves, templiers et maçonniques, et elle contient de très riches exemples d'oeuvres en pierre.

*Je crois qu’il est temps de conclure. Nous n’avons aucun document qui prouve la continuité entre les Templiers et les Francs-maçons. Il y a pourtant des choses troublantes surtout en Ecosse qui pourraient prouver le contraire. Je crois que la réponse est simple : tant les Templiers que les Francs-maçons ont puisé abondamment dans les fonds initiatiques et ésotériques d’anciennes civilisations comme l’Egypte, la Grèce, voire la Chine.
Si des chevaliers Kadosh ou du Temple sont parmi nous, je ne crois pas qu’ils se croient possesseurs ou chercheurs du trésor des Templiers. Je crois que ce sont des Cherchants qui poursuivent leur quête jusqu’au jour ou ils auront trouvé la Lumière Ultime.

***

Merci à nos Frères de La Rochelle pour cette conférence qui a le mérite de poser la question des éventuelles relations entre les deux Ordres. Notons cependant que le "trait d'union écossais" , très à la mode en ce moment, ne fait pas l'unanimité chez tous les historiens maçonniques.
Bonne journée à tous et toutes , Profanes comme Maçons. BREIZH.

Aucun commentaire: