LA PLANCHE A TRACER DE BREIZH, CHANTRE DES LOGES

LA PLANCHE A TRACER DE BREIZH, CHANTRE DES LOGES
CLIQUER SUR LE SCEAU POUR ACCEDER A NOTRE SITE WEB

mercredi 16 février 2011

DE L'USAGE DU TAPIS DE LOGE PAR UN FRERE DU CHAPITRE "LES PERTUIS" DE LA ROCHELLE

Bonjour à tous
J'ai le plaisir de publier une planche sur le Tapis de Loge que m'a transmise notre Frère Jean-Claude V... du Chapitre "LES PERTUIS" de La Rochelle.
Pour des raisons techniques j'ai du amputer son travail qui ne passait pas entièrement sur le blog, mais j'ai tenté d'en extraire la substantifique moëlle.
Si vous souhaitez en lire la totalité, rendez vous sur l'excellent site ami ALLIANCE MACONNIQUE UNIVERSELLE ( ALMA).

***

Mes Très Chères Soeurs, mes Très Chers Frères,
Je vais commencer par vous donner deux définitions du tableau de Loge :

-Pour les obédiences, du point de vu administratif, c’est la liste des membres d’une Loge, c’est un document profane qui sert à faire entrer des sous dans les caisses.

-Du point de vu ésotérique, voici ma définition ; c’est une gravure qui représente un certain nombre d’hiéroglyphes et d’emblèmes qui sont les principaux symboles du grade auquel se déroulent les travaux. Il représente toute une architecture et sa perfection symbolique nous imprègne et nous incite à la réflexion.

Le tapis de Loge est un tableau déposé au milieu de la Loge et éclairé par trois chandeliers. Ceci est une caractéristique des rituels de type Moderne, c'est-à-dire des héritiers de la Grande Loge de Londres et des constitutions d’Anderson. Les trois lumières sont le soleil, la lune et le maître de la Loge. La colonne J est celle des apprentis. Les pas se font en démarrant du pied droit.

Dans les rituels de type « Antients », le tableau est placé devant le plateau de second surveillant, au milieu de la colonne du midi. Ce sont les héritiers de Laurence Dermott. Le livre de référence est Ahiman Rezon. Les trois grandes lumières symboliques de la Franc-Maçonnerie sont le Livre de la Loi Sacrée, l’Equerre et le Compas. La colonne B est celle des apprentis. Les pas se font en démarrant du pied gauche.


Le Tableau, comme la Loge dont il est l'image, a la forme d'un rectangle.
Il est exactement orienté de l'Orient à l'Occident, et du Midi au Septentrion, c'est-à-dire au Nord.

La Loge est la représentation de l'Univers, n'a aucune limite connue dans aucune de ces directions, non plus qu'en hauteur, ni en profondeur.

Mais comme pour des raisons pratiques, nous sommes obligés de nous réunir dans un édifice, trois fenêtres laissent symboliquement pénétrer la lumière des grandes lumières auxquelles elles correspondent.

Près de ces trois fenêtres sont les objets symboliques que nous nommons les trois bijoux immobiles :

- tout d'abord la Pierre brute que vous avez déjà appris à dégrossir. Sachez bien que cette Pierre brute n'est autre que vous même et que ce sont tous les défauts de votre caractère qu'il faut dégrossir patiemment, à l'aide du Maillet et du Ciseau.

- vous apprendrez aussi à reconnaître la Pierre cubique à pointe et la Planche à tracer.

La Loge comprend trois bijoux mobiles :

- l'Equerre que porte le Maître de la Loge.

- le Niveau que porte le 1er Sur∴ placé près de la colonne du Midi.

- la Perpendiculaire que porte le 2nd Sur∴ placé près de la colonne du Nord, la vôtre.



Toute Loge Traditionnelle est décorée de trois ornements :

- la Houppe dentelée, terme qui désigne à la fois la belle bordure dentée blanche et noire qui entoure le tableau, et la très harmonieuse suite d'entrelacs qui sont désignés par le nom significatif de "Lacs d'Amour".

- le Pavé mosaïque qui est placé à l'Occident.

- l'Etoile Flamboyante qui est l'emblème du Maître de la Loge.

Quelque soit le rituel et le tapis, en aucun cas vous ne rentrez dans le temple. Cela est conforme à notre cheminement initiatique. L’apprenti est une pierre brute qu’il faut façonner pour qu’elle puisse s’intégrer dans la construction du temple. Les francs-Maçons travaillent dans la Loge qui est située à l’angle Nord-ouest du temple. Evitons de confondre, comme s’est souvent le cas Loge et Temple.

Le tapis sous vos yeux est une véritable bible de l’enseignement Maçonnique, c’est un appel permanent à la réflexion.

Pour conclure, le rituel que vous pratiquez est sûrement le meilleur ou celui qui vous convient le mieux, si vous voulez bien le comprendre, visitez d’autres rituels et essayez de ne pas vous contenter des grades bleus.

J’ai dit Jean-Claude V…

***

Un grand merci à notre Frère Jean-Claude dont la planche a le mérite de présenter les différences entre les deux grandes sortes de rites maçonniques ( Antiens et Moderns)et de donner un aperçu assez complet de l'instrumenta maçonnique.
Bonne lecture et cogitation à tous et toutes. BREIZH.

1 commentaire:

GABAON a dit…

Dans notre Loge "Les Chemins de Compostelle", à l'Orient de Tours, nous assimilons le tapis de Loge à un Yantra qui nous sert de support de méditation au moment de la chaine d'union.

Je crois que ses liens avec le Mandala sont très forts et mériteraient de grands développements.

Jean Serlun