LA FEDERATION DES LOGES LIBRES ET SOUVERAINES (Cliquer sur la photo pour accéder à notre second Si

LA FEDERATION DES LOGES LIBRES ET SOUVERAINES (Cliquer sur la photo pour accéder à notre second Si
LA FÉDÉRATION DES LOGES LIBRES ET SOUVERAINES n’est pas ce que l’on appelle communément une « obédience maçonnique », c’est en réalité un réseau virtuel destiné à promouvoir , faire connaitre et relier entre elles, les Loges Maçonniques Indépendantes. Voyons donc quelles sont ses spécificités : ************La FLLS n’est pas dirigée par un président ou par un conseil fédéral , mais par une Loge Indépendante. Chez nous c’est donc une Loge qui dirige la Fédération , et non l’inverse comme cela se produit ailleurs. ************Les divers intervenants de la Fédération restent strictement anonymes et sont désignés par des pseudonymes. ************Le fonctionnement de la Fédération est basé intégralement sur le bénévolat : Aucune cotisation n’est demandée , aucun frais de fonctionnement n’est alloué. ************La déclaration en Préfecture de la FLLS au titre d’association Loi 1901 n’a qu’un but : verrouiller légalement les statuts actuels pour que notre Fédération ne puisse dévier vers le système obédientiel (voir art 11 des Statuts et 9ème chapitre du Protocole de Création ) Mais il est bien évident pour tous que la FLLS n’a pas un président mais un Vénérable de Loge Fédérale, qu’elle n’a pas de trésorier puisqu’elle ne détient aucun trésor… et que ses secrétaires sont en fait les webmasters de ses sites. ************La discrétion reste la règle essentielle : aucun représentant de la Fédération n’a à se produire en public, tous les échanges se faisant via le réseau internet ou lors d’échanges en privé. ************L’humilité est également essentielle : pas de titres ronflants ni d’uniformes rutilants comme cela se passe dans certaines obédiences, les titres et décors maçonniques sont réservés exclusivement aux cérémonies rituelles et n’ont pas à être utilisés ou portés dans le monde profane. De même, à l’intérieur des Loges seuls les décors initiatiques prévus par les Rites sont portés, les décors dits « administratifs » sont totalement proscrits. ************A l’intérieur de notre Fédération les Ateliers Maçonniques sont tous sur le même niveau d’égalité, qu’il s’agisse d’ateliers des trois premiers degrés ou d’ateliers de perfectionnement (une Loge Bleue est membre de la Fédération au même titre qu’un Chapitre et il n’existe aucune hiérarchie entre eux) de même, en dehors de la hiérarchie des fonctions et des degrés observée au cours des Travaux maçonniques, il n’existe aucun lien de subordination entre les Maçons de la Fédération : un 33ème degré n’est en rien « supérieur » à un 1er degré, il est juste plus avancé sur l’échelle initiatique, ce qui ne lui donne aucune préséance mais bien au contraire plus de devoirs et de responsabilités à assumer. ***********Notre Fédération ne prétend pas détenir une quelconque vérité et elle respecte les autres types d’organisations Maçonniques. En retour elle exige d’être à son tour respectée pour ce qu’elle est : un ensemble de Loges Libres, composées de Maçons Libres qui sont à la recherche de « leur vérité » en suivant leur chemin avec les Frères et Soeurs partageant les mêmes valeurs maçonniques. ************Bon voyage au sein des Loges Libres à tous les Compagnons Passants et à tous nos Amis Visiteurs Profanes. BREIZH Webmestre Fondateur.

lundi 11 août 2008

L'EGO EST LE PIRE ENNEMI D'HIRAM

Bonjour à tous et toutes.
Et maintenant si l'on s'attaquait au fond du problème qui nous rassemble sur ce Portail ?
Pourquoi des Frères et Soeurs, de plus en plus nombreux, souhaitent-ils se mettre en marge du système obédientiel qui a pourtant su les réunir de 1717 à nos jours ?

Des divers contacts, oraux ou épistolaires, que j'ai pu avoir avec nombre de Maçons ayant lu les premiers articles du blog, il ressort tout d'abord que le rejet n'est pas total :
Certains d'entre vous insistent en effet sur le fait que la "structure" obédientielle leur apparait comme trés utile au niveau matériel pour fédérer l'intendance, mais même à un niveau plus élevé pour fédérer "intellectuellement" les éléments qu'ont en commun un certain nombre de Loges , que ce soit au niveau historique ou parfois même au niveau de la démarche symbolique.

Mais alors , où est le hic ?
Si les obédiences ont cette utilité, pourquoi vouloir les remplacer par des "fédérations plus lights" comme le proposent certains et certaines d'entre vous ? ou pourquoi vouloir les quitter sans les remplacer du tout comme le proposent d'autres, dont votre serviteur ?

Pourquoi? et bien tout simplement parce que ce système ne fonctionne plus.
J'entends par là que :

1°)Les structures qui subsistent ne le font que par leur nombre d'adhérents et subséquemment par l'importance de leurs finances. Par contre en leur sein ne subsiste plus aucune de trace de recherche initiatique et encore moins de transmission initiatique. Ce sont des "systèmes" qui fonctionnent en autarcie , uniquement pour eux mêmes. Alors n'ayant plus rien à transmettre, ils tentent de justifier leur existence en opérant des "déviances" en direction des occupations profanes : politique , religion, social. Ils tentent ainsi de se substituer à des organismes rodés et dont c'est le travail. Ces systèmes sont donc non productifs et de ce fait fatalement voués à l'extinction.

2°)Par ailleurs on a remarqué au cours de l'histoire maçonnique que des petits groupes qui fonctionnaient à l'origine de façon sincère et désintéressée, fournissant pour certains un travail initiatique des plus sérieux, finissaient toujours un jour ou l'autre, soit par disparaitre, soit par rejoindre le groupe des grands structures. Si la disparition pure et simple peut s'expliquer assez facilement la plupart du temps (vieillissement ou non remplacement des responsables par exemple), l'agrégation à un système que l'on a refusé au départ peut paraitre moins aisée à comprendre.

Pour ma part, je vois une explication commune à la déviance des grandes structures et à la disparition des petites :
Dans les deux cas les causes sont à rechercher à la fois dans les Hommes (égo surdimensionné de certains) et dans les structures (textes de base faisant le lit du développement anarchique desdits égos).

Je m'explique : supposons un citoyen lambda possédant déja un égo conséquent ( donc un citoyen plutôt faible puisque, je vous le rappelle, le "Maître" est celui qui précisément maîtrise son égo...) et proposons-lui de prendre des responsabilités dans l'association, sachant que s'il accepte , il portera des titres le mettant ipso facto au dessus de la masse populaire, tels que Grand Secrétaire, grand Porte Glaive , voire Grand Maître et j'en passe... que croyez-vous qu'il arrivera ? Oui , c'est bien cela , le pacifique pigeon se transformera en rapace , prêt à tout pour "arriver en haut" de la fameuse échelle qui n'a plus d'initiatique que le nom...

Car voilà bien le problème : La Maçonnerie est composée d' Hommes (dans le sens d'êtres humains) et un Homme ça a un EGO, et cet égo ( qui est à l'origine un salutaire système de défense de l'individu et de l'espèce) finit toujours par vouloir prendre le dessus dans tous les domaines. Alors fatalement , certains , plus faibles que d'autres , finissent toujours par tomber dans le panneau en oubliant les enseignements du Métier sur l'humilité et le respect des autres.

Malheureusement, il y aura toujours certains membres de nos associations qui présenteront ce risque et cela nous ne pourrons jamais l'éviter totalement.
Par contre il nous est fort possible d'intervenir au niveau du second facteur, mais il faut pour ce faire agir dès le départ, au niveau préventif, car une fois le mécanisme égotique engagé il est déjà trop tard.

Voici donc ce que je propose comme antidote au véritable poison qui ronge le corps maçonnique:

SOIT : Les Loges Maçonniques redeviennent indépendantes comme avant 1717 : plus de structures externes permettant le développement de l'égo.

SOIT : Certaines Loges le souhaitant se fédèrent au sein d'un organisme de gestion dont les statuts sont "verrouillés" dès le départ en vue d'éviter toute possibilité de dérapage égotique d'un, voire de plusieurs gérants.
Ce verrouillage pourrait se concevoir comme suit :

-Titre de la structure strictement administratif ou associatif : Fédération , Association, Groupement ... A l'exclusion de tout titre rappelant de prés ou de loin le domaine initiatique : donc surtout pas de Grande Loge, de Grand Orient etc...Et il est bien évident que le terme même d'obédience est à proscrire, signifiant quand-même , je vous le rappelle : obéissance , subordination...

-Idem pour les appellations des gérants pour lesquels on emploiera les termes associatifs : président et non grand maître, secrétaire et trésorier et non grand secrétaire et grand trésorier etc...

-Interdiction absolue de créer et porter des décors paramaçonniques spécifiques aux fonctions administratives, que se soit en Loge ou à l'extérieur. On est dans l'associatif, on n'a pas à porter des vêtements initiatiques pour gérer des problèmes profanes.

-Maintien de la démarche maçonnique au sein des trois premiers degrés qui sont les seuls réellement initiatiques et qui contiennent tout l'enseignement reçu de nos Ancêtres Bâtisseurs.

Ce dernier point sera sans doute le plus dur à accepter, notamment par les Loges faisant partie d'un système dit "à hauts grades" mais il me semble aussi important que les trois autres, ces systèmes comportant des hiérarchies à rallonge et des titres clinquants de nature à exacerber les égos qui n'attendent que cela.
J'admets que mes propositions sont de nature à en faire reculer plus d'un mais , honnêtement, il faut savoir ce que l'on veut : on n'a jamais fait reculer un cancer avec de l'aspirine, que je sache...

L'avenir nous dira si les maçons sont capables de se reprendre et si notamment les maîtres sont capables de redevenir ce qu'ils devraient être : des "maîtres d'eux-mêmes".
Lourde tâche , je l'admets, car l'EGO veille au fond de nous et il nous faudra sans cesse utiliser la perpendiculaire du Second Surveillant pour descendre le débusquer , mais ne dit-on pas que nous resterons toujours d'éternels Apprentis?

Alors à vos outils mes Frères et Soeurs , la Pierre est loin d'être dégrossie.

Avec mes excuses pour nos Ami(e)s Profanes que j'ai un peu mis de côté dans cet article. BREIZH.